Etre Accompagné(e) dans votre Pratique Professionnelle

La SUPERVISION : lieu de créativité

 

La supervision comme je la propose est à la fois un espace de « compagnonnage » entre un professionnel qui va réfléchir sur ce qu'il met en jeu en tant que personne dans sa pratique et un thérapeute formé à cet accompagnement ;

 

Mais c’est aussi un espace privilégié destiné aux professionnels de l’accompagnement pour interroger leurs pratiques, leurs postures, développer une meilleure connaissance d'eux-mêmes dans l’exercice de leur profession, pour identifier et développer leurs capacités, parfois aussi leur pouvoir d'agir (dans le sens d’un accroissement de qualité et d’autonomie).

 

Le travail d’analyse des pratiques professionnelles utilisé en supervision permet d’aider à développer la capacité de questionnement, de prise de recul, de réflexivité, d’élargissement des regards, mais aussi de développer l’identité professionnelle et sollicite donc grandement la créativité.

ELLE N'EST PAS L'APANAGE DES PSYS !! Elle s’adresse à tous les professionnels qui accompagnent un public, tels que les médecins, éducateurs, infirmiers, praticiens bien-être, masseurs, mais aussi les coachs, managers ou les professionnels des secteurs : médical, social, éducatif, de l’enfance…

Au cours de diverses expériences professionnelles, de nombreuses questions peuvent surgir : Comment adapter ma pratique avec des personnes présentant telle ou telle spécificité ? Comment me positionner dans cette situation relationnelle / dans cette équipe ? Quelle technique sera la plus bénéfique ? Que faire de mes propres émotions dans telle situation ?

Lorsqu’on est en inconfort ou en difficulté professionnelle, on a besoin de partages, de soutien, d’une vision « Méta » pour se décoller des enjeux et s’ouvrir à de nouvelles solutions.

 

Cette démarche nécessite un engagement réciproque dans une relation asymétrique, construite avec la complémentarité des compétences de chacun, inscrite dans la reconnaissance de la subjectivité et de la singularité de l’expérience.
La qualité de la relation, de l’écoute et de la confiance est centrale.

 

Ma posture contribue à mobiliser les ressources du professionnel et de soutenir son développement.


C’est un cheminement, le processus est co-construit, émerge, il ne peut pas être programmé.


L’éthique a une place fondamentale. Il s’agit d’une éthique de l’altérité, de la rencontre, qui renvoie à des valeurs partagées d’ouverture, de bienveillance, de respect.

 

 

 

supervision-profesionnelle-b809d4e0.jpg